Choisir son transporteur à Bangkok

Choisir son transporteur est aussi important que de choisir ces fournisseurs, ces employés, et ces clients, tous doivent vous aider à améliorer votre business. Votre transitaire se doit d’être fiable, digne de confiance pour satisfaire vos besoins logistiques. Dans une économie mondialisé et ou tout va plus vite, tout les acteurs se doivent d’être performant et innovant, et les transitaires n’échappent pas à la règle. Nous avons sélectionné 10 conseils pour bien choisir son transitaire à Bangkok.

Comment les exportateurs/importateurs identifient et choisissent le bon transitaire à Bangkok ?

Pour commencer, la taille de votre entreprise ne doit pas déterminer la taille de votre transitaire (cette taille est défini par le nombre d’employés, le volume transporté, les revenus..). Beaucoup de grosses entreprises utilisent des petits transitaires, à l’inverse, beaucoup de petites entreprises utilisent des gros transitaires. Il y a beaucoup d’autre critères à analyser pour faire le bon choix.

port-bangkokQuestions avant de contacter un transitaire à Bangkok

  1. Quels sont les Incoterm choisis par mon fournisseur et/ou par mes clients ?

2. De quel service ai je besoin ? Ai je besoin de porte à porte, de porte à port, port à port ?

3. Quelle est l’adresse de départ des marchandises, et l’adresse d’arrivée ?

4. Quelle est la valeur des marchandises? Quel est le volume, le poids et les dimensions de l’expédition ?

5. En fonction du mode de transport choisi, quel unité de transport vais-je utiliser, un container complet, de groupage, ou encore du transport par avion, vous devez bien identifier et comprendre. Il existe des transport combinés comme le multi modal et votre transitaire doit vous exposer toute les options possibles.

7. Mes marchandises sont elle emballées ? Ai je besoin de services d’emballage supplémentaires ?

8. Mes marchandises sont elles dangereuses ? Ai je le document MSDS (pour certains produits chimiques dangereux) nécessaire pour le transport?

9. Dois je fournir des licences import ou export, en fonction de mes produits et de la réglementation à destination

10. Ai je besoin uniquement de services de transport, ou ai je aussi besoin de services complémentaires, attestation ou légalisation, paiement des taxes à la douane, mise en conformité, ou tout autre services inhérent au transport international vers ou depuis la Thaïlande.

10 Conseils pour bien choisir

1/ Identifier vos besoins, déterminer vous même quel mode de transport est le plus efficace, en fonction de la nature des marchandises, des contraintes imposées par vos fournisseurs et vos clients, et bien sur en fonction de votre budget.

2/ Étudier les industries en fonction des transporteurs, certains sont spécialistes pour certaines industries spécifiques, chaque transitaire à Bangkok à son propre cahier des charges et n’acceptera pas toutes les marchandises.

3/ Sont ils capable de combiner les modes de transports ? Il se peut que vous ayez besoin d’importer par fret maritime depuis la Chine, puis ensuite de livrer rapidement vos clients en France, par fret aérien. Vérifier bien que votre transitaire possède le réseau et l’expérience nécessaire.

4/ Sont ils vraiment expérimentés ? Il existe beaucoup de modes de transport différents, et la nature des marchandises varient aussi beaucoup (textiles, machines, voitures, nourriture, produits chimiques, produits périssables…), sans oublier les nombreuses réglementations (CE, MSDS, CO, OFAC…). Tout les transitaires ne sont pas capables de gérer tout types de marchandises. En général ils doivent être capable de justifier d’une expédition similaire à la votre.

5/ Sont ils membres d’une organisation de transport international ? Rejoindre une organisation peut une preuve de professionnalisme, car pour être membre d’un tel réseau il faut apporter de solides garanties. Ne pas en faire partie peut s’expliquer par une volonté d’indépendance. Ceci ne doit pas vous dédouaner de vérifier avec qui vous allez traiter, et de faire une enquête si nécessaire. Par exemple si vous cherchez un transitaire en chine, regardez son reseau et son implantation.

6/ Quelles sont leurs méthodes de travail? Vous devez savoir qui vous fait la cotation ou le devis, qui sera votre contact au cours de l’expédition, qui sera la en cas de problèmes. Cela peut être une seule personne qui va tout suivre ou alors plusieurs. Allez vous être informer par mail, téléphone? Vous devez savoir comment fonctionnera le transitaire. A Bangkok, beaucoup de transitaire n’accorde que très peu d’importance au suivi client.Laem-Chabang-

7/ Demandez bien qui ils utilisent comme agent à destination, par exemple en France, en Belgique ou encore en Suisse. Pour les expéditions en porte à porte vous devez aussi faire confiance à l’agent qui s’occupera de vous. En principe faire partie d’un groupe français est un réel avantage. Siam-logistique possède son transitaire, Siam-shipping et son déménageur international à Bangkok Siam-relocation, tout deux membre du groupe Transfer INTL.

8/ Faites un cahier des charges, en incluant tout vos paramètres cohérent avec votre secteur d’activité, par exemple, la vitesse de livraison, l’emballage spécial requis, l’Incoterm utilisé, le prix, le mode de transport, le risque de dommages ou tout autres paramètres inhérent à votre business.

9/ Ont ils de bonnes relations avec les compagnie aériennes et maritimes ? Si vous avez un besoin urgent d’espace peuvent ils l’obtenir rapidement ? Pour le groupe Siam-logistique, nous sommes proches de Air France/KLM, Turkish Airlines, Fly Emirates et la Thai Airways. Pour les compagnie maritimes, nous travaillons beaucoup avec CMA-CGM, Maresk, Evergreen, et UASC.

10/ Le transitaire propose une assurance transport ? Assurez vous bien que l’assurance transport est bien comprise dans toutes vos expéditions, car il existe une part de risque lié à la manutention et au transport. Des objets peuvent être cassés, endommagés, volé ou perdu. Vérifiez bien l’assurance avant de signer.

 

Ne vous laissez pas convaincre par des tarifs bas, pour des services de stockages, de fret maritime, fret aérien ou encore emballage. Le choix d’un transitaire à Bangkok doit se faire avec attention, vous allez confier vos marchandises à une entreprise, ne faites pas confiance à n’importe qui. Il arrive que on vous appâte avec des prix bas, mais que à l’arrivée vous soyez obliger de payer des sommes astronomiques.  Siam-logistique vous offre une base opérationnelle inédite en Thaïlande avec du service porte à porte tout compris vers l’Europe, notamment la France, la Suisse et la Belgique.

Choisir le bon transitaire à Bangkok vous enlèvera une charge et vous permettra de vous concentrer pleinement sur le développement de votre activité. Le bon transporteur alliera réactivité, compétitivité, et professionnalisme.

Pour votre tranquillité, faite appel à Siam-shipping, transitaire à Bangkok.